Le Bain-Vapeur Yoni

 

Pratique très ancienne et répandue dans le monde entier depuis l’antiquité mais oubliée au cours des siècles passés, les vapeurs vaginales,  ou bain-vapeur,  sont un soin de santé naturelle féminine aux nombreuses vertus. Plusieurs cultures reconnaissent ce traitement sous différents noms tels que vapeur Yoni, Chai-Yok ou Bajo. Les effets sont assez rapides, beaucoup de femmes témoignent de la disparation des crampes, des ballonnements, des douleurs aiguës ou des maux de dos encourus juste avant ou pendant leurs menstruations que j’appellerai les lunes.

Cette méthode fut longtemps utilisée pour maintenir l’utérus en bonne santé. Facile et peu coûteux, il se pratique à la maison, permet d’apporter de nombreux bienfaits au corps féminin et pourra être utilisé pour accompagner les femmes dans divers cas : endométriose, fertilité, règles douloureuses, kystes etc.

""Selon Dr Rosita Arvigo (naturopathe et herboriste qui a reçu l’enseignement d’un chaman guérisseur maya), le bain de siège semble être un traitement efficace pour les femmes, quelque soit l’âge et l’ethnicités.

Pendant des siècles, des milliers de femmes ont bénéficié des effets positifs des vapeurs Yoni. Voici certains de ces effets :

- La réduction du flux (écoulement) des règles et de la couleur brune à la fin des menstruations.

- La réduction de la douleur, de l’épuisement et des ballonnements causés par la menstruation.

- La guérison rapide et la stabilisation du système reproducteur une fois l’accouchement effectué.

- L’augmentation du taux de fécondité.

- Les cycles menstruels équilibrés.

- La guérison des kystes ovariens, fibromes utérins, prolapsus utérin, endométriose et faiblesse de l’utérus.

- L’apaisement de l’épisiotomie, des cicatrices de la césarienne et celles des déchirures vaginales.

- L’aide à la guérison des hémorroïdes.

- Le soulagement des symptômes de la ménopause et de la périménopause.

- Le traitement des infections vaginales graves et chroniques.

- L’élimination des toxines du corps, en particulier de l’utérus. »

Source : santemagplus.com

Comment effectuer un bain de siège ?

 

Les bains de siège fonctionnent exactement comme les inhalations :il s’agit d’utiliser de la vapeur provenant d’un pot ou d’un bol avec de l’eau chaude bouillante et des herbes. Il faut que la vapeur puisse atteindre les lèvres vaginales le plus possible, en prenant garde toutefois à ne pas se brûler ! Les tissus du vagin ont un pouvoir élevé d’absorption et la vapeur qui provient du bol entraînera les molécules volatiles, principes actifs de la plante, assez rapidement et leurs propriétés atteindront le vagin, le sang et l’utérus.

Les plantes peuvent être choisies selon la femme et ses besoins, la durée du bain-vapeur peut varier de 10 à 30 mn.

Préparation :

-       ajouter une tasse d’herbes séchées adéquates pour ce remède, dans un récipient d’eau chaude. Attention, l’eau doit être chauffée à 70°C environ. Si elle est montée à ébullition, laissez reposer pour qu’elle se refroidisse un peu (la trop haute température risque d’abîmer certains principes actifs des plantes).

-       Placer le pot près de la zone intime, le plus proche possible des lèvres et profiter de ce soin environ 30 mn en moyenne (à déterminer si problèmes particuliers).

 

Différentes manières sont possibles pour effectuer le bain de vapeur yoni :

-       Vous pouvez utiliser un bol de métal avec le mélange, que vous placez dans vos toilettes. Il ne vous reste plus qu’à vous asseoir sur la cuvette.

-       Vous pouvez également vous asseoir entre deux chaises, placées séparément et laissez un petit espace qui aidera la vapeur atteindre le vagin. Attention à ne pas vous brûler !

Durant le bain de siège, détendez-vous. Il est bon de s’envelopper dans des couvertures chaudes pendant et après la fin du bain de siège. I vous pratiquez le soir, dormez dans un lit bien chaud car les herbes continueront à apporter des effets positifs dans votre corps pendant la nuit, et la chaleur aidera au processus de guérison.

Il existe plusieurs plantes qui peuvent être utilisées dans le bain de siège, mais certaines d’entre elles peuvent affecter les femmes enceintes ou celles qui souhaitent le devenir, il donc est préférable de demander conseil à une personne qualifiée.

Utilisées correctement, les vapeurs vaginales demandent quelques précautions, et comme dans toutes pratiques, il existe aussi certaines contre-indications. L’utilisation des vapeurs vaginales varient selon les cas et il faut toujours savoir si vous pouvez les utiliser : la durée des vapeurs, les herbes utilisées, le moment du cycle, sont des variables à prendre en compte. Je vous propose un accompagnement en Naturopathie des Femmes  si vous souhaitez être guidée avec des conseils en alimentation, en phytothérapie, en gestion des émotions pour déterminer la cause psycho-émotionnelle des maux et dans la pratique de soins naturels comme le bain-vapeur entre autre.

REMÈDE NATUREL DE SANTÉ  FÉMININE

 

DOULEURS MENSTRUELLES. Les vapeurs vaginales ont la réputation de diminuer les douleurs menstruelles, ces crampes qui sont des contractions de l’utérus. Ces contractions ont pour but de faire s’écouler le sang des Lunes, les menstrues, mais il est possible qu’elles s’écoulent sans efforts et sans contractions de la musculature lisse. Si l’utérus est entouré d’adhérences ou qu’il reste des résidus de sang séché qui se sont mal écoulés aux lunes précédentes, il peut y avoir des contractions, crampes, douloureuses. Les signes évocateurs sont des pertes très foncées au tout début ou à la fin des règles. Les vapeurs vaginales peuvent aider à évacuer le sang qui ne s’est pas bien écoulé aux prochaines lunes.

Attention, pour cela on fera des bains de vapeurs vaginales avant l’arrivée des menstrues, surtout pas pendant ! D’où l’intérêt de bien connaître son cycle également.

 

APPORTER DE L’ÉNERGIE DANS LE BASSIN. Les bains de vapeurs vaginales ont la propriété d’augmenter la circulation du sang, support de l’énergie dans le corps, dans la cavité pelvienne de la femme. Le sang véhicule les hormones, les nutriments, l’oxygène…en irriguant les ovaires, cela améliore leur fonction et les interactions avec d’autres glandes endocrines, l’hypophyse, ayant un rôle dans le cycle hormonal féminin. Ainsi, les vapeurs vaginales peuvent avoir un impact sur l’équilibre hormonal des glandes ovariennes mais pas seulement ! Enfin sur le plan énergétique, cela a pour effet de purifier, de nettoyer, de protéger et de renforcer l’énergie de ce centre énergétique important chez la femme.

 

PRÉPARER UNE GROSSESSE. Le soin apporté à l’utérus, au ovaire et à la cavité pelvienne favorise la conception d’un bébé dans de bonnes conditions, du début de grossesse jusqu’à l’accouchement. D’ailleurs, les femmes-sages de nos anciennes contrées proposaient des soins de vapeurs vaginales aux mères qui venaient d’accoucher pour éviter que des débris de la grossesse et du placenta ne restent dans la matrice féminine.  Cela facilitait le retour de couches, la femme retrouvait rapidement sa cyclicité. 

Après une fausse couche ou un avortement, les vapeurs vaginales peuvent être utilisées pour faire sortir le sang séché ou certains débris (prévention d’une endométrite/annexite) mais cela demande à être suivi par un médecin qualifié.

 

MÉNOPAUSE. Sauf en cas de bouffées de chaleur, il est conseillé de pratiquer les bains de vapeurs vaginales pour préparer le corps afin de nettoyer en profondeur l’utérus pour qu’il ne reste pas de toxines ou de résidus de sang séché. Cela permet d’éviter certains désagréments que connaissent les femmes qui traversent ce passage.

CONTRE-INDICATIONS ET INTERDICTIONS

 

Afin d’éviter des effets secondaires, il est important de respecter certaines règles en matière d’utilisation des vapeurs vaginales. Par exemple, une femme portant un stérilet (hormonal ou cuivre) risquerait d’engendrer de le perdre en pratiquant le bain-vapeur vaginale. Les vapeurs ont pour effet d’ouvrir le col de l’utérus et le stérilet risquerait de se voir expulser.

 

Les bains de vapeurs vaginales sont interdits pendant les menstruations ou autres saignements : le fait qu’elle stimule la circulation du sang risquerait d’augmenter les saignements.

Pareillement, une femme enceinte ne pratiquera pas de bain de vapeurs vaginales pour ne pas provoquer des effets sur l’embryon/le fœtus. Uniquement avec la surveillance d’une sage-femme, il pourra être pratiqué quelques jours avant l’accouchement.

En cas d’infection (cystite, etc.), il est interdit de pratiquer le bain vapeur vaginale car la chaleur pourrait proliférer les bactéries sauf en cas d’infections chroniques, auquel cas les principes actifs présents dans les plantes aromatiques peuvent avoir une action antiseptique, antimicrobienne. Mais cela sera pratiqué en dehors des épisodes infectieux, en prévention et en soutien.

Mélange de plantes aromatiques bio ou récoltées par mes soins, personnalisables selon les besoins ou envies : millefeuille (achillea millefolium), souci (calendula officinal),  sauge (salvia officinalis), romarin (rosmarinus officinalis), camomille matricaire (matricaria recutita), lavande (lavandula angustifolia).

Conditionné sous paquet de 50 grammes, soit entre 4 et 5 bains-vapeur yoni : 8 € (frais de port supplémentaires)

Ambre Marsili

23 rue de l'épinette

62190 Ecquedecques

Contact & RDV : 06 41 02 31 02

  • Facebook - Black Circle

N° SIRET : 81818660300010

Tous droits réservés 2016-2019 @Ambre Marsili